Le Big Data en manque de formations

Guid'Formation | 17.12.2015 à 16h15 Mis à jour le 17.12.2015 à 16h17
image

Dans un rapport qui vient de paraître, l’Académie des technologies appelle les pouvoirs publics à développer de façon intensive les formations aux technologies du Big Data.
 
L’Académie des technologies estime que « la France manque cruellement d’ingénieurs disposant de compétences en Big Data et formés, en premier lieu, aux technologies de la programmation distribuée, de la manipulation de très grands volumes de données et de la programmation système avec des outils open source. »
 
Selon elle, il faudrait intégrer les formations en Big Data dans de nombreux cursus au sein des écoles de marketing, de commerce ou de management. Il faudrait aussi favoriser la création de centres de ressources technologiques et créer des formations en ligne de type MOOC, accessibles aussi bien en entreprise que pour le grand public.
 
Le domaine du Big Data représente une révolution informatique, qui s’exprime dans plusieurs dimensions, depuis la technologie jusqu’aux applications en passant par les pratiques. L’Académie rappelle que sa maîtrise est un enjeu de compétitivité pour les entreprises françaises devant acquérir de nouvelles compétences, à la fois techniques et culturelles, comme le fait de savoir tirer profit de l’open source. Ce, face à la compétition mondiale des grandes entreprises de l’Internet.
 
Le Big Data est une rupture dans l’analyse des données et l’utilisation des méthodes statistiques pour les entreprises, fondée sur une approche systémique et des cycles réactifs courts. C’est une façon de programmer des systèmes en boucle itérative, très différente de la démarche traditionnelle qui sépare une phase d’extraction de connaissances de la phase d’application (pour du ciblage marketing par exemple).
 
Par ailleurs, le Big Data représente une nouvelle façon de programmer. C’est aussi une autre façon de concevoir les algorithmes. Cette différence vient de la distribution des traitements sur des milliers voire des dizaines de milliers de machines. Elle vient aussi des exigences de performance liées aux très gros volumes traités.
 
A noter qu’un panel de formations spécialisées (des masters ou mastères à réaliser en un an) a déjà émergé, depuis quelques années. Vous pouvez notamment retrouver le palmarès des meilleurs masters en Big Data sur le site du Classement Eduniversal : Top 5 en 2016 des meilleurs Masters, MS et MBA en Big Data.